Cet été, 18 km de plages ont été prospecté dans le nord de la Vendée de Saint-Jean-de-Monts à l’île de Noirmoutier. Les agents du Conservatoire botanique national de Brest, de l’Association de la baie de Bourgneuf, de l’ONF, de la LPO Vendée et de la LPO France ainsi que des communautés de communes de l’île de Noirmoutier et Océan-Marais de Monts ont recherché la présence de l'Euphorbe péplis, une plante menacée de disparition en Pays de la Loire.

Quelle est donc cette plante ?

Flore Euphorbe peplis PL 2L’Euphorbe péplis (Euphorbia peplis) est une petite plante annuelle aux tiges rougeâtres, plaquée sur le sable que l’on peut observer sur le haut de plage entre avril et octobre. Autrefois connue sur l’ensemble de la façade atlantique et du littoral méditerranéen, elle a presque disparu au début des années 80 sur le littoral atlantique à l’exception d’une station aux Sables d’Olonne. Protégée au niveau national, cette plante, très sensible au piétinement et au nettoyage mécanique qui détruit son habitat, a fait l’objet d’un plan de conservation en Pays de la Loire rédigé en 2003 par le Conservatoire botanique national de Brest.

Résultats

La recherche a concerné le site Natura 2000 "Marais breton, baie de Bourgneuf, île de Noirmoutier et forêt de Monts". 13 pieds ont été trouvés sur les plages de Noirmoutier-en-l’île, l’Epine, Bârbatre, La Barre de Monts et Saint Jean de Monts, principalement sur des plages nettoyées manuellement. Il semble donc que la présence de la plante est à mettre en relation avec les efforts faits par les collectivités en matière de nettoyage raisonné des plages.

Les pieds vus cette année proviennent sans doute d’importantes populations encore présentes sur le pays des Olonnes.

Carte Vendee plagesLes effectifs de l’Euphorbe péplis sont très fluctuants en lien avec la dynamique des plages comme l'accrétion ou l'érosion des sables. Des stations bien plus importantes étaient présentes sur le territoire il y a 10 ans. On comptait jusqu’à 134 pieds en 2009 à la Grande Côte à La Barre de Monts, dont les graines sont aujourd’hui ensevelies sous une importante hauteur de sables recolonisés par la végétation de dune.

Mais là où les laisses de mer ne sont pas enlevées, la végétation annuelle des hauts de plage s’installe et recrée ainsi un milieu favorable à l’Euphorbe. Cela laisse donc espérer une dynamique positive de l’espèce sur le territoire pour les années futures.

Partenaires

Contact

Julie Ayçaguer
Association pour le Développement du Bassin Versant de la Baie de Bourgneuf
02 51 39 55 62 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus

"Vendée. L'Euphorbe péplis, 13 pieds en nord-Vendée", article d'Ouest-France du 19 septembre 2018

Rechercher la répartition de l'Euphorbe péplis en Pays de la Loire, en Bretagne et en Basse-Normandie sur l'application web eCalluna du Conservatoire botanique